fundy recycles

Online casinos for players from USA complete list: https://slotsdad.com/slots-basics/online-casinos-for-usa-players/

Accueil | Contactez-Nous | English | 738-1212

Implantation du site d’enfouissement de Fundy

Une fois les principes directeurs adoptés, il restait à déterminer l’emplacement du site d’enfouissement de la région de Fundy. Par le biais d’un processus minutieux de sélection d’emplacement, le ministère de l’Environnement et la Commission ont réduit le nombre d’emplacements possibles de 157 à 6. Les résultats de l’évaluation ont démontré deux sites en égalité pour la première place et un troisième avec un pointage beaucoup moin élevé. Les deux premiers sites étaient Crane Mountain et Paddy’s Hill. On procéda à une évaluation environnementale approfondie des deux sites. Étant donné que les offres d’achat des terrains de Crane Mountain aboutissaient en échec, l’autre (Paddy’s Hill), adjacent au dépotoir municipal de Spruce Lake alors en activité, fut soumis à l’approbation du conseil des ministres.

En février 1995, une fois les audiences sur l’évaluation des incidences environnementales terminées, les résidents de la localité de Lorneville, ont lutté avec passion apportant des arguments très valables contre l’emplacement de Paddy’s Hill.

En conséquence, l’administration municipale et le gouvernement provincial ont très peu appuyé le choix de Paddy’s Hill. L’impression générale fut alors que les deux sites avaient été éliminés et qu’il ne pouvait y avoir de solution locale. Il faudrait donc exporter les déchets à Westmorland-Albert, près de Moncton. Cette solution fut recommandée publiquement sans aucune considération financière. Au même moment, les 11 dépotoirs de la région fermèrent, entraînant pour les municipalités des coûts non prévus dans leurs budgets pour l’élimination des déchets. De plus, le dépotoir de Spruce Lake se vu fixer une échéance pour sa fermeture.

Reconnaissant alors le manque de soutien de la part des municipalités et du gouvernement provincial, la Commission prépara un rapport financier modéré et fondé sur les faits, faisant ressortir le coût véritable de l’exportation des déchets solides de la région. Cela s’élevait à plus de 200 millions de dollars pour une période de 25 ans. La plus importante des 13 commissions du Nouveau-Brunswick aurait fait face à une perte de retombées économiques de 200 millions de dollars si on ne trouvait pas d’emplacement dans la région pour un site d’enfouissement.

La fermeture du dépotoir de Spruce Lake et le rapport financier de la Commission sur le coût véritable de l’exportation des déchets de la région incitèrent le conseil des ministres à approuver l’emplacement de Crane Mountain.

En 1997, la Commission mit au point un échéancier serré pour ouvrir un nouveau site de confinement des déchets.

En moins d’un an, le nouveau site d’enfouissement à la fine point de la technologie fut ouvert à Crane Mountain et reçut des déchets. Les coûts élevés associés au transport des déchets hors de notre région furent ainsi éliminés. La planification d’une infrastructure locale permit la réalisation de programmes de réacheminement des déchets. Le nouveau site d’enfouissement à la fine pointe de la technologie et les programmes de réacheminement des déchets apporteront ensemble une solution à l’élimination des déchets de la région de Fundy pour de nombreuses années à venir !